Projet de Développement du Tourisme et des Entreprises

Print Friendly, PDF & Email
Petite Côte, Saly

Le Projet de Développement du Tourisme et des Entreprises (PDTE) a été élaboré par le Gouvernement du Sénégal dans le but d’apporter des réponses durables aux problèmes de compétitivité de l’économie sénégalaise.

Le PDTE vise à atténuer les difficultés de financement auxquelles les entreprises exportatrices  sont confrontées, à renforcer l’attractivité du secteur touristique et à améliorer l’environnement local des affaires.

I/   Objectif et composantes du projet :

a. Objectif du Projet 

L’objectif général du PDTE est de créer les conditions nécessaires à l’augmentation des investissements privés dans le secteur du tourisme dans la  zone de Saly et à renforcer le développement des entreprises privées au Sénégal.

           b. Composantes et activités du Projet

Le PDTE est structuré autour des trois composantes suivantes :

  • Composante 1 : Développement durable de destinations touristiques ;
  • Composante 2 : Appui à la création et à la croissance des entreprises ;
  • Composante 3 : Gestion du Projet.

1. Composante 1: Développement durable des destinations touristiques :

Cette composante est structurée en deux sous-composantes :

a. la sous-composante 1 «Repositionnement et renforcement de la destination Sénégal» qui a pour objectif d’aider le Sénégal à rétablir sa position concurrentielle et à développer une industrie touristique diversifiée contribuant au développement économique et social et à la réduction de la pauvreté.

Elle sera exécutée par le Ministère du Tourisme (MT) à travers la mise en œuvre d’activités marketing et de promotion du sous-secteur, de développement des marchés et de l’offre touristique et enfin, de renforcement des capacités des institutions et des acteurs du sous-secteur ;

           b. la sous-composante 2 « Rénovation des plages de Saly » qui a pour objectif de contrecarrer l’érosion des plages et de restaurer l’attractivité du site touristique de Saly.

Elle sera exécutée par l’APIX (maitre d’ouvrage délégué) en rapport avec le MT (maître d’ouvrage) à travers la rénovation physique des plages et des infrastructures de lutte contre l’érosion côtière, la conception et la mise en œuvre d’un système d’exploitation de gestion et de maintenance des infrastructures et le renforcement du mécanisme de gestion intégrée des zones côtières.

2.   Composante 2 : Appui à la création et à la croissance des entreprises :

Cette composante est structurée en trois sous-composantes :

  • la Sous-composante 2.1 «Fonds à Frais Partagés» qui finance les services de développement des exportations des entreprises privées sénégalaises à  travers un système de cofinancement basé sur un partage des risques : les entreprises apportent 50% et les associations 70% contre 50% ou 30% par le projet. Elle sera exécutée l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) qui s’appuiera sur une équipe projet composée d'experts internationaux et nationaux ayant des compétences et une expérience avérée des services de développement des exportations ; 
  • la sous-composante 2.2 «Concours Plans d’Affaires» qui finance l'organisation d'un concours de plan d’affaires (CPA) visant à aider les entrepreneurs à lancer de nouveaux concepts avec un potentiel d'exportation et l'octroi de subventions uniques aux lauréats. Elle sera également exécutée par l’ADEPME qui s’appuiera sur une équipe projet composée d'experts nationaux ayant des compétences et une expérience avérée des services d’appui au développement de de l’entreprenariat ; 
  • la sous-composante 2.3 « Amélioration de l’environnement local des affaires» : elle sera exécutée par l’APIX à travers la mise en œuvre des activités suivantes :
  • des études visant à mettre en place des guichets régionaux de l’APIX (Saly, Saint-Louis et Ziguinchor) capables d’offrir des services adaptés à leur zone géographique et à leurs missions ;
  • le renforcement des capacités de l’APIX et des institutions intervenant dans le domaine de l’amélioration de l’environnement des affaires afin de leur doter des compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions ;
  • l'achat de matériels informatiques nécessaires et l'informatisation des trois bureaux régionaux afin qu'ils puissent être connectés à la Direction Générale de l’APIX ;
  • l'informatisation du registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM) de l'OHADA de tous les guichets uniques régionaux.

3.   Composante 3 : Gestion du projet :

Cette Composante va financer les activités relatives à la coordination, la supervision, la gestion financière et comptable, la communication, la passation des marchés, aux audits financiers et au suivi-évaluation du Projet.

Le coût total du Projet est estimé à 74 Millions USD finance par un crédit de l’IDA. Le tableau qui suit donne la répartition du coût du projet par composantes et sous-composantes.

A ce financement de l’IDA, s’ajoute le Fonds de Contrepartie financé par le Gouvernement du Sénégal d’un montant de 5 Millions $US. Ce fonds finance les indemnisations dues aux Personnes Affectées par le Projet (PAP) pour un montant de 3,5 Millions $US Mds FCFA et les dépenses de fonctionnement de l’UGP pour un montant de 1,5 Millions $US.

Le Projet sera exécuté sur une durée de cinq (05) ans sur la période 2017-2022. L’achèvement du projet est prévu le 31 décembre 2022. L’évaluation à mi-parcours du projet est prévue en juin 2018.

II/   ORGANISATION INSTITUTIONNELLE DU PROJET

L’organisation institutionnelle du PDTE est structurée autour des entités suivantes :

  1. Les Ministères de tutelle

a) Le Ministère chargé des Finances

Le Ministère chargé des Finances, à travers la Direction de l’Investissement (DI), assure la tutelle financière du Projet. Il est chargé de la gestion du Compte Désigné, libellé en Francs CFA destiné à recevoir les fonds IDA. Il assure aussi la gestion des ressources du Fonds de Contrepartie Etat.

b) Le Ministère chargé du Tourisme

Le Ministère chargé du Tourisme assure la présidence du Comité de Pilotage du Projet (CPP). En outre,  il assure la tutelle technique de la sous-composante 1.2 « Renforcement et  repositionnement de la destination Sénégal », la maîtrise d’ouvrage délégué de la sous-composante 1.2 « Rénovation des plages de Saly » et le suivi de l’état d’avancement de la composante 1.

2. La Banque Mondiale (IDA)

La Banque Mondiale (IDA) est chargée de la gestion du compte de prêt, de l’alimentation du Compte Désigné du projet et de la supervision du projet.

3. Le Comité de pilotage

Le Comité de Pilotage du Projet (CPP) a pour mission de veiller au respect des engagements découlant de l’Accord de Financement et d’assurer le suivi des activités qui concourent à sa mise en œuvre. A ce titre, il est chargé de :

  • définir les orientations stratégiques du projet ;
  • approuver les programmes de travail et budgets annuel
  • superviser la mise en œuvre globale du projet 
  • approuver les rapports de suivi financier, d’avancement et d’audit du projet.

FIGURE : CADRE INSTITUTIONNEL DU PROJET

MINISTERE DU TOURISME ET DES TRANSPORTS AERIENS (MT)

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES (MEFP)

BANQUE MONDIALE (IDA)

COMITE DE PILOTAGE DU PROJET  (CPP)

COMITE TECHNIQUE DU PROJET (CTP)

SOUS-COMITE TECHNIQUE DEVELOPPEMENT DU TOURISME

SOUS-COMITE TECHNIQUE DEVELOPPEMENT DES ETREPRISES

APIX /UNITE DE GESTION DU

PROJET (Agence fiduciaire)

AGENCES D’EXECUTION

  • MT
  • ADEPME

Autres projets phares :

Code du Tourisme

Projet de Zones Touristiques Intégrées

Plan Sectoriel de Développement du Micro-Tourisme

Crédit Hôtelier et Touristique

Cluster Tourisme

Plus d'actualités